Recettes maison naturelles

06 juillet 2017

La médecine chinoise propose une multitude de remèdes à divers maux

baumetigre

Les médecines traditionnelles ont le vent en poupe : phytothérapie, florithérapie (avec les fameuses fleurs du Docteur Bach), médecine chinoise. Adoptée en Occident par des personnes qui considèrent que la médecine classique a trouvé ses limites, la médecine chinoise propose une multitude de remèdes à divers maux. Parmi ces remèdes, on peut citer le baume du tigre (tiger balm), utilisé dans le monde entier. Reconnaissable à son flacon hexagonal en verre, à son bouchon doré et à son tigre reproduit sur l’étiquette, le baume du tigre était à l’origine employé par les herboristes et les guérisseurs chinois. La légende dit d’ailleurs que les empereurs chinois eux-mêmes avaient recours au baume du tigre pour soigner différentes douleurs. Le baume du tigre est arrivé jusqu’à nous grâce à Aw Chu Kin, un Chinois de Birmanie, qui avait découvert que le mélange entre camphre, clou de girofle et menthol permettait de soulager des douleurs. Plus tard, Ses fils, Aw Boon Par et Aw Boon Haw héritent de son officine pharmaceutique et c’est Aw Boon Haw qui va donner son nom –qui signifie tigre- au produit. L’association du tigre à ce baume apaisant s’explique aussi par le fait que l’animal est signe de force et de vitalité en Asie. Les deux frères se rendent compte du potentiel commercial que possède le baume du tigre et font connaître le produit d’abord à Singapour puis à Hong Kong. Aujourd’hui, le baume du tigre est présent dans presque toutes les pharmacies familiales d’Asie, certes, mais aussi dans d’autres pays. On peut notamment le trouver dans les épiceries asiatiques. Le principe du baume du tigre tient au fait qu’il dilate les vaisseaux sanguins, ce qui entraîne une meilleure circulation de l’énergie et du sang : les muscles se détendent et la douleur est soulagée. Mais que guérit exactement le baume du tigre ? Toutes les douleurs selon ses adeptes. Ainsi, pour combattre les migraines et les maux de tête, il faut appliquer le baume du tigre sur les tempes et le milieu du front en massant légèrement. Pour les piqûres d’insectes, il faut l’appliquer localement. Dans le cas d’une toux, le baume permet, grâce à une application sur la poitrine et le dos, de dégager les voies respiratoires. Pour mettre fin à une sinusite, il faut masser la partie qui se situe au-dessus des sourcils avec le baume du tigre. En ce qui concerne les rhumes, il est conseillé de mettre un peu de baume sous le nez… même si son odeur est particulièrement forte ! Le baume du tigre est aussi utilisé par les randonneurs pour soigner … les tendinites. A noter que le baume du tigre n’est pas à mettre en toutes les mains car il est contre-indiqué chez les enfants de moins de 6 ans ainsi que chez les femmes enceintes. En outre, on ne doit pas l’appliquer sur les muqueuses et sur les yeux. Le baume n’est pas utile pour réduire la cellulite ou pour rendre les cheveux resplendissants et même s’il l’application du baume constitue un massage apaisant, les adeptes du Kamasutra trouveront une crème plus appropriée pour leurs massages. Le baume du tigre est disponible en deux versions : le baume du tigre blanc et le baume du tigre rouge auquel on a ajouté de la cannelle.

Posté par plante11 à 10:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


07 juin 2017

Ginseng: le meilleur complice pour lutter contre l'impuissance

Le ginseng, caractéristiques

Source: Externe

Qualifié de herbe divine par les Chinois, le ginseng dérive du terme chinois « jen-shen » traduit littéralement par « plante-homme », du fait que les Chinois accordent particulièrement une place importante à la racine dont la forme ressemble plus ou moins à celle de l'être humain. Pour ce peuple asiatique, l'emploi du ginseng permet d'avoir une meilleure longévité. Cette plante originaire d'Asie du nord-est est cultivée abondamment sur le continent notamment en Corée, en Chine et en Asie orientale. Elle reste très convoitée pour sa racine à la saveur sucrée et extrêmement riche en éléments phytothérapeutiques. En plus de requérir des soins intensifs, cette plante médicinale doit être plantée durant plusieurs années afin d'obtenir la meilleure qualité possible de rhizome. De cette durée de plantation dépend le prix de vente de la racine de ginseng.

Le ginseng, appellation botanique

Le ginseng est également appelé en termes scientifiques sous le nom de « Panax Ginseng » pour le ginseng asiatique ou chinois et de « Panax quinquefolius » pour le ginseng canadien ou américain. Autrefois, le ginseng était utilisé dans le domaine du sport pour augmenter ou pour rétablir le niveau de performance physique. Les sportifs en consommaient dans leur alimentation sous forme de boisson. Cette plante vivace possède de grosses racines de couleur blanc jaunâtre et d'une longueur de 10 centimètres environ à l'âge de 10 ans. Sa taille varie de 30 à 80 centimètres. Le ginseng se reconnaît par des feuilles oblongues divisées en 5 folioles, des fleurs blanchâtres et des fruits de couleur rouge vif. Cette plante de sous bois nécessite un endroit ombragé pour croître normalement. Elle apprécie les sols humifères, acides et sablonneux ainsi que les régions à climat froid et humide.

Les vertus médicinales du ginseng

Les éléments contenus dans le ginseng font de cette plante un stimulant par excellence du système nerveux. Il aide à revigorer la mémoire et à avoir un meilleur intellect. La plante demeure très recherchée pour sa propriété adaptogène et elle constitue un anti-stress particulièrement efficace. Les médecins prescrivent l'emploi du ginseng chez les personnes en état de convalescence, affaiblies, présentant des signes de fatigue intellectuelle, psychologique ou physique. La plante constitue un excellent tonifiant et contribue à l'amélioration de la capacité physique. Ses éléments bioactifs, notamment les ginsénosides forment d'excellents antioxydants et sont réputés efficaces pour guérir les inflammations en tous genres. Le ginseng comprend d'autres éléments nécessaires à la santé, tels les triterpénoïdes et la saponine dont la quantité varie suivant le pays d'origine de la plante.

Le ginseng, mode et précautions d'emploi

La racine de ginseng est souvent réduite en petits morceaux, en copeaux ou râpée très finement avant de la mélanger avec de l'eau bouillante. Les feuilles peuvent également faire l'objet d'une infusion à prendre régulièrement. Le ginseng est reconnu comme étant le meilleur complice pour lutter contre l'impuissance. Pour cela, prendre 2 grammes de ginseng en poudre pure que l'on avale avec du liquide au repas du midi, durant 21 jours. Certains médicaments comme les anti-coagulants ou les médicaments utilisés lors de traitements de maladies cardiaques, atténuent ou neutralisent même l'effet bienfaisant du ginseng. Il est fortement conseillé de bien respecter le dosage lors d'une administration du ginseng. Un surdosage conduirait en effet, à une hypertension artérielle, une diarrhée ou même à d'éventuels troubles du comportement.

 

Posté par plante11 à 11:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,